Kamehameha... dans ton portefeuille, gamin !

Publié le par Le Pingouin Surgelé

Alors que j'étais au collège, je rêvais d'avoir une console de jeu. Arrivant péniblement (le harcèlement moral étant une excellente arme à la portée de n'importe quel morpion) à convaincre mes parents de me laisser en avoir une Game Gear, je réussis 2 ans plus tard à avoir la tant convoitée Super Nintendo. Cette console a vraiment été pour moi l'apogée du jeu vidéo. Je me souviens même que j'avais tapissé le dessus de mon lit de catalogues vantant ses performances techniques (harcèlement moral toujours)... Catalogues que j'ai bien entendu enlevés le soir de Noël béni ou j'ai finalement reçu la sainte relique (donnant-donnant quoi).

Une image du Graal

Côté jeux vidéos, il n'y avait pas de quoi être déçu. Le choix était vaste. La plupart des titres phares ne décevaient pas. Et un jour... j'apprends qu'un nouveau jeu Dragon Ball Z va sortir. Excité comme une puce, je sais qu'il me le faut. Le hic : il ne sort pour le moment qu'au Japon ce qui signifie plusieurs choses :
  • Obligation d'acheter le jeu en japonais (et un titre comme ça vaut au bas mot 700F à l'époque, ce qui est énorme par rapport au prix moyen des jeux qui se situe habituellement entre 300F et 500F)
  • Obligation par conséquent d'acheter un adaptateur capable de lire des jeux japonais sur une console européenne. Ce jeu ne fonctionnant pas avec les anciens adaptateurs (moins chers), il faut en acheter un qui vient juste de sortir...une autre bagatelle de 300F
...Et là, le gamin s'interroge... Est-ce bien raisonnable ?
La réponse est évidente : ON S'EN FOUT !! Et paf, comment claquer 1000 balles en quelques instants. Et le gamin s'en va tout heureux d'être redevenu pauvre avec son paquet sous le bras.

La magnifique boîte du jeu.

Sur le retour, pas le temps de traîner. Il harcèle (encore ? =)) sa mère pour revenir à la maison au plus vite et tester son jeu.

Vite il branche tout, vite il allume la télé et la console et...

Waaaaah comme c'est beauuuu !

Allez actiooon ! La notice a été lue dans le métro. Tout est bien acquis et mémorisé (mieux que 1515 Marignan). Vite, BASTON ! Mais avant toute chose, n'oublions pas les petites astuces qui permettent d'accélérer la vitesse du jeu  (L + R au début du jeu avec la 2e manette au lancement du jeu) ainsi que de débloquer Sangoku et Broly (haut X bas B L Y R A) !

FIGHT !


Aieuu ! Tawartagueuleàlarécré !


Tiens prends ça dans la tronche ! MASENKO !!

Un jeu fantastique ! Rapide, nerveux, rempli d'enchaînements ! Ca tape, ça rebondit, ça court dans tous les sens, ça balance des boules de feu depuis l'autre bout du terrain... Aaaaah l'extase !

La bonne idée de l'écran séparé a été gardée lorsque les combattants s'éloignent.

Le jeu compte 10 personnages dont deux cachés (Sangoku et Broly)


Sangohan, Cell, Vegeta, Mini-Cell, Truncks, Zangya, Piccolo, Bojack, Sangoku et Broly sont de la partie.

Chaque personnage peut se déplacer en marchant, sauter ou s'accroupir (avec la croix) ou voler rapidement (avec L et R selon la direction. Le combat se déroule soit au sol, soit en l'air (sur deux niveaux parallèles). Les manoeuvres de base sont simples et s'effectuent avec les 4 boutons en façade : coup de poing, coup de pied, boule de feu et changement de niveau (sol/air). Au corps à corps, le coup de poing devient une projection qui peut être contrée avec 2x L ou 2x R pour un aterrissage en douceur ou un retour en coup de pied vers l'adversaire (je n'ai jamais réussi à placer l'un ou l'autre naturellement dans un combat en mode turbo d'ailleurs).

Ensuite, chaque personnage dispose de certains coups spéciaux en fonction (plus ou moins) de ce qu'il peut faire dans le dessin animé. Il y a des enchaînements de coups, des coups traversants, des boules rapides, des triple boules, des boules guidées (je parle beaucoup de boules je trouve), des boules au ras du sol, des chocs électriques, des explosions, des auras de protection... Un vrai festival de techniques.

Par ailleurs, tous les personnages possèdent 2 super boules de feu qui peuvent faire énormément de dégâts si elles ne sont pas bloquées, déviées ou anéanties (3 façons de s'en protéger de la moins efficace à la plus efficace).

Enfin, chaque personnage possède un enchaînement ultime ("meteor smash") extrêmement difficile à placer en combat sauf si l'adversaire est sonné (et à l'exception de certains personnages chanceux pour lesquels la manoeuvre à effectuer est plus simple).

Bref, si je dois résumer, ce jeu est à mes yeux le meilleur jeu Dragon Ball Z sorti à ce jour (y compris les spectaculaires versions PS2 puis "next gen"). En effet, bien que le nombre de personnages soit faible et leur choix pas forcément judicieux (Mini-Cell et Zangya ne sont pas vraiment des incontournables), le gameplay ultra rapide, la qualité de la réalisation et la nostalgie d'un gros fan de DBZ font le reste. Ce jeu est vraiment incontournable.

Je ne parle pas trop du mode histoire car il reste de toute façon le prétexte à déclencher des combats contre chaque adversaire disponible. Par ailleurs, il s'éloigne parfois un peu du manga mais c'est compréhensible car sinon il serait trop vite terminé.



VERDICT :
GRAPHISMES : 8/10
IIIIIIIIII
Les animations sont très bien réalisées pour l'époque et les personnages très homogènes. On regrette juste que les décors soient un peu ternes dans l'ensemble.

BANDE SON : 9/10
IIIIIIIIII
Aucune musique ne reprend les thèmes de l'animé. Pourtant quand je les entends, je ne peux m'empêcher de les associer à l'univers de Dragon Ball. Une véritable réussite, surtout avec certains thèmes qui resteront longtemps gravés dans vos mémoires (celui de Vegeta par exemple).

GAMEPLAY : 8/10
IIIIIIIIII
Une prise en main exemplaire. Tous les boutons sont utilisés de façon optimale. Les commandes complexes sont faites à l'aide de quarts de tours ou de demi-tours (à la Street). On est donc en terrain connu. On regrette seulement certains mouvements "abusés" comme le tackle imparable de Truncks lorsque l'adversaire est sur le plan aérien (ou dans le niveau sous marin) ou la projection ultra prioritaire et impossible à contrer de Broly.

HISTOIRE : 7/10
IIIIIIIIII
Le mode histoire a le mérite d'exister et de proposer quelques séquences intéressantes à jouer. Toujours est-il que cela reste un jeu de baston et non un jeu d'aventure. Pour cette raison, la réalisation de ce mode n'entre pas vraiment en compte dans la qualité du soft.

DUREE DE VIE : 9/10
IIIIIIIIII
Comme tout jeu de baston bien fait, on y revient régulièrement sans compter pour se mettre joyeusement sur la tronche entre amis. La recette fonctionne encore agréablement bien malgré les années qui nous séparent de la sortie de ce jeu. Un indémodable !

NOTE GLOBALE : 9/10
IIIIIIIIII
Un titre fantastique qui reste pour moi la meilleure réalisation autour de la licence Dragon Ball. A connaître absolument (et pourquoi pas à posséder pour les collectionneurs :))



=> Aller à la liste des jeux testés

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
1000 francs pour UN jeu, ben ça va tu ne devais manquer de rien quand tu étais jeune!
Répondre
L
<br /> C'était beaucoup de privation et des pâtes au beurre pendant des mois pour y avoir droit tu sais (et encore, des fois il n'y avait même pas de beurre !) =)))<br /> <br /> <br />